Accueil

Description du projet Paloma

 

  • Une description de l’objectif du projet, les résultats escomptés avec une nette distinction des différents niveaux, à savoir, les résultats, les activités et l’impact probable.
  • Une brève description de la méthodologie du projet. On s’attend à ce que les méthodes soient fondées sur les meilleures pratiques, les approches «éprouvées» et/ou les approches fondées sur des données probantes. Ils doivent également être réalistes, raisonnables en matière de coûts et de complexité et réalisables dans le calendrier proposé.

Objectif global : Contribuer à la diffusion de la culture de la paix et à la dé radicalisation de la jeunesse tunisienne en milieu difficile par le biais d’actions concrètes

Objectif spécifique 1 : Soutenir l’implication et la participation de la société civile, des acteurs publics régionaux et des médias locaux dans la planification stratégique locale et nationale en matière d’efforts pour la sensibilisation de la population cible aux dérives induites par la radicalisation en tout genre et la dé radicalisation des jeunes en particulier

 Objectif spécifique 2 : Initier de bonnes pratiques par les organisations de la société civile locales dont l’objectif est d’impliquer les jeunes de la région dans des activités qui les motivent et qui suscitent leur participation citoyenne active

 

Résultats (outcomes):

 

  1. Les 3 acteurs (Médias, société civile, acteurs publics), dans les zones frontalières, dotés d’une capacité idoine en matière de compréhension et de lutte contre la radicalisation

La conception du projet cible trois acteurs de changements principaux : les associations, les Médias locaux et des acteurs publics. Le projet visera à instaurer et à maintenir un débat permanent et créatif entre ces acteurs. L’implication des acteurs publics sera une condition à la réussite de ces actions : le PASC entend accompagner la réalisation et la création de 5 observatoires de dé-radicalisation et de diffusion de la culture de la paix. Ces observatoires seront des espaces de concertation, de réflexion et de planification entre les 3 acteurs, OSCs, AP et acteurs médiatiques.

Le Diagnostic Territorial Participatif dans les 5 districts prioritaires en vue d’établir un tableau de bord qui aidera à l’élaboration de stratégies territoriales appropriées, nécessite que Les acteurs publics aux niveaux régional et national  donnent accès à leurs sources d’information (statistiques, analyses, politiques publiques et stratégie d’action avec des données changeantes comme le retour progressif des revenants de zones de conflit).

Les efforts des acteurs de la société civile dans la participation à la mise en place d’un plan stratégique et opérationnel régional et national sera possible qu’avec la Constitution de Comités de Suivi et avec la Constitution du Comité de Gestion de centres sociaux sur tous les points qui auront été identifiés comme étant des foyers au radicalisme. Ces comités de suivi pourront être constitués des acteurs publics locaux (gouvernorats, communes, municipalités) avec les acteurs de la société civile.

Les responsables des OSC locales et régionales, les acteurs publics et les acteurs médiatiques, identifieront les observatoires de dé-radicalisation et de diffusion de la culture de la paix, comme des espaces de partage des informations, de diagnostic et d’alerte précoce afin de nourrir la réflexion la concertation sur les mécanismes de prévention et de lutte contre la radicalisation. Les acteurs publics reconnaissant la société civile comme partie prenante dans l’élaboration et la mise en œuvre des stratégies locales et nationales de dé-radicalisation.

  1. Une coordination et collaboration entre ces trois acteurs est instaurée en matière de lutte contre le phénomène de la radicalisation des jeunes, par la mise en place de dispositifs et de mécanismes locaux et nationaux pérennes

 

Produits (outputs):

  1. Formations des acteurs impliquées (OSCs, APs, Médias)
  2. Sensibilisation des trois acteurs précités à la problématique de la radicalisation
  3. Création d’au moins 5 Réseaux nationaux et maghrébins dans les 5 districts.
  4. Accompagnement à la réalisation et à la création de 5 observatoires de dé-radicalisation et diffusion de la culture de la paix (des espaces de concertation, de réflexion et de planification entre les 3 acteurs OSCs, AP et acteurs médiatiques)
  5. Portail et site Web dynamique dédié à cette approche
  6. Formation, des jeunes, au diagnostic territorial participatif et à la préparation et gestion des projets, en vue d’une inclusion économique.
  7. Diagnostic Territorial participatif dans les 5 districts en vue d’établir un tableau de bord qui aidera à l’élaboration de stratégies territoriales appropriées
  8. Activités d’animation/sensibilisation/conscientisation et activités culturelles aux acteurs formés
  9. Emissions dans les radios locales dédiées à l’analyse et aux solutions pour le phénomène de la radicalisation des jeunes
  10. Actions pilotes de terrain à travers un financement en cascade
  11. Plaidoyer en vue de l’adoption du plan stratégique
  12. Création et accompagnement de groupes thématiques de débat sur les contours du phénomène, sur une plateforme 2.0 existante ou créée
  13. La mise en place du plan stratégique et opérationnel régional et national
  14. Constitution d’un Comité de Suivi. Constitution du Comité de Gestion de centres sociaux sur tous les points qui auront été identifiés comme étant des foyers au radicalisme
  15. Préparation du Plan de Gestion Durable (Suivi, évaluation, Monitoring)